Risque de TVP accru en fonction de l’IMC

L’obésité ainsi que les troubles médicaux connexes constituent des problèmes toujours plus présents dans bon nombre de pays aux quatre coins du monde².

L’obésité, morbide ou non, est associée à un risque élevé de thrombose veineuse profonde (TVP), l’une des principales causes de morbidité et de mortalité dans les hôpitaux3. Ce trouble constitue un facteur de risque indépendant d’embolie pulmonaire (PE) soudaine, mortelle et postopératoire4

Au sein de la population caractérisée par une obésité morbide et subissant une chirurgie bariatrique, la thrombose veineuse profonde a été identifiée comme la cause principale de morbidité et de mortalité5. La stase veineuse apparaît également souvent chez les patients obèses et favorise l’activation endothéliale, ce qui prédispose les patients à des thromboses6

Une grande vigilance est alors demandée

En raison du risque accru de thrombose veineuse profonde au sein de ce groupe de patients, les soignants doivent faire preuve d’une grande vigilance à l’égard des stratégies de prévention durant les périodes d’hospitalisation. L’utilisation de produits pharmacologiques peut s’avérer délicate. En effet, le dosage pour les patients obèses peut poser des difficultés en raison des variations en termes de distribution des médicaments et de détermination des paramètres pharmacocinétiques étant donné que la composition corporelle évolue en fonction de l’augmentation des tissus adipeux7

Soutenus par les directives de prévention de la TVP, les soignants ont davantage recours à une approche multi-thérapeutique, soit couplée à des dispositifs de compression active et à des produits pharmaceutiques, soit sous la forme d’un traitement unique pour les patients présentant un risque important d’hémorragie8

 

  1. Organisation mondiale de la santé (2000) Obésité : prévention et prise en charge de l’épidémie mondiale [en ligne]
  2. Données de l’OCDE, 2012
  3. Spencer FA, Lessard D, Emery C, Reed G, Goldberg RJ. Venous thromboembolism in the outpatient setting. Arch. Intern. Med. 2007;167:1471–1475
  4. International Consensus Guidelines, International Angiology Vol.32-No 2 118-119
  5. Prior HI 2nd, Surg.Endosc.2013 Mar;27(3):843-8
  6. Lopez JA, Chen J. Pathophysiology of venous thrombosis. Thromb. Res. 2009;123:S30–S34
  7. Freeman, Andrew L, Pendleton et al Prevention of venous thromboembolism in obesity, Expert Rev Cardiovasc Ther. Dec 2010;8(12):1711-1721
  8. Traitement antithrombotique et prévention de la thrombose, 9édition : American College of Chest Physicians Evidence-Based Clinical Practice Guidelines. Chest.2012;141(2) (suppl):7S-47S.