Dans la majorité des établissements de soins, la prise en charge des escarres représente un enjeu médico-économique majeur.

En effet, une politique de lutte contre les escarres non maitrîsée entraine une surconsommation et par conséquent des coûts supplémentaires pour l'établissement.

Selon une étude de l'IRDES, une escarre allonge la durée moyenne de séjour d'un patient de 9,8 jours et génère un surcoût de 4568 €1.


Une bonne prise en charge des escarres doit comprendre un accompagnement quotidien qui permettra à vos patients de bénéficier du support adapté au bon moment, dans une logique de qualité et de maîtrise des coûts pour votre établissement.

1 Institut de Recherche et Documentation en économie de la Santé - ÉTUDES et RÉSULTATS - n° 784 - novembre 2011 - Surcoût des événements indésirablesassociés aux soins à l’hôpital ISSN 1146-9129 - AIP 0001384