Les systèmes thérapeutiques pour soins intensifs répondent aux besoins des patients immobilisés dans ces unités et de leurs soignants.

Ils permettent d'administrer des traitements rentables et éprouvés sur le plan clinique, qui améliorent la santé respiratoire et contribuent à gérer l'intégrité cutanée.

En unité de soins intensifs, une complication pulmonaire importante affecte la mortalité et la morbidité des patients : il s'agit du syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA). Le SDRA est une maladie inflammatoire dévastatrice qui touche le poumon et se caractérise par l'apparition soudaine d'un œdème pulmonaire et d'une défaillance respiratoire. Il s'accompagne le plus souvent d'autres pathologies graves résultant d'une blessure directe ou indirecte.

(ARDSNET.org) On estime que la mortalité associée au SDRA se situe entre 32 et 45 %. (Gattinoni 2001) Les conditions cliniques parfois associées au développement du SDRA comprennent :

une lésion pulmonaire directe (Ware 1994)

  • une pneumonie
  • une aspiration de contenu gastrique
  • une lésion par inhalation
  • une quasi-noyade
  • une contusion pulmonaire
  • une embolie graisseuse

une lésion pulmonaire indirecte (Ware 1994)

  • une septicémie
  • un traumatisme grave
  • une pancréatite aiguë
  • une circulation extracorporelle
  • des transfusions massives
  • une overdose

Comme son nom l'indique, le SDRA est un syndrome, ou une pathologie, défini par un certain nombre de signes et de symptômes. En 1994, la conférence de consensus américano-européenne sur le SDRA a élaboré les définitions universelles suivantes destinées à une application clinique et à la recherche :

Syndrome de détresse respiratoire aigüe (Bernard 1994)

  • Apparition soudaine
  • Oxygénation : pression partielle de l'oxygène artériel sur un ratio fractionnaire de concentration d'oxygène inspiré < 200 mmHg (indépendamment de la PEEP).
  • Infiltrats pulmonaires bilatéraux sur la radio pulmonaire.
  • Pression artérielle pulmonaire < 18 mmHg ou aucune preuve clinique d'hypertension auriculaire gauche.